Tourisme K

GYEONGJU & ses alentours

Aujourd’hui on se retrouve  comme promis pour la découverte des alentours de Gyeongju. 

Tout d’abord, je vais vous donner quelques conseils pour passer un bon séjour. 

À ne pas manquer sous aucun prétexte: Les tombes royales de Deareung-won , le musée national, le monastère de Bulguk-sa et le village de Yangdong. 

Savoir organiser son temps: Je vous conseille de compter au minimum 3 jours pour visiter comme il se doit Gyeongju. 

Si vous voyagez avec des enfants: vous avez les options de visite telles que les tombes royales de nuit, la grotte de Seokguram. Les balades à vélo autour de Gyerim, les parcs d’attractions du lac Bomun. 

Afin de mieux vous informer et donc vous préparer, je vous passe donc le lien de l’office du tourisme de la ville, ouvert de 9H00 à 18H00. 

*Guide.gyeongju.go.kr*

Le personnel est anglophone donc pas de soucis pour la langue ^^

PARC DES TUMULI DE NODONG-RI ET NOSEO-RI

Tout d’abord, qu’est ce qu’un tumulus / des tumuli ? Le mot tumulus provient du latin et a été francisé. Il désigne, en archéologie, une éminence artificielle, de forme diverse, recouvrant une sépulture.

Ce parc ne contient aucune barrière, ce qui fait une partie de son charme. Ce petit parc regroupant ces terres funéraires  de belles dimensions, mises au jour il y a quelques dizaines d’années.  Les pelouses soignées par les très efficaces employés municipaux invitent au repos, au pique-nique. 

*Côté NOSEO-RI à l’Ouest 

Vous trouverez principalement quelques arbres noueux, trapus qu’on devine enracinés mettent parfaitement en valeur les flancs de la plus haute tombe, Bonghwangdae (colline du Phenix). D’une hauteur de 22 M et d’une circonférence de 250 M, elle est la deuxième plus grande tombe connue de la période Silla.  Dans les tombes voisines de Singnichong et Geumnyeongchong, sans doute celles de princes, de nombreux bijoux, vaisselles et équipements en or et en argent ont été  découverts.

*Côté NODONG-RI à l’Est,

Les tombeaux à chambre funéraire en bois et ceux à chambres funéraires en pierre avec accès par un tunnel typiques de la période d’unification de Silla se côtoient et témoignent du changement de processus de construction qui s’est peu à peu opéré.

DAEREUNG-WON

L’entrée est payante d’environ 2000 Wons ce qui équivaux à 1,50 euros environ. C’est ouvert de 9H00 à 22H00.

Ce parc-ci regroupe quelques-unes des 200 tombes de Gyeongju, de beaux tumuli datant de la période précédant l’unification de la péninsule par Silla. Cet ensemble compact compose un tableau unique au monde. Si vous en avez la possibilité, ne vous privez pas d’une promenade nocturne qui offre des sensations très différentes. L’excavation de ces tombeaux abritant les sépultures de rois et d’officiels de la cour ne date que de quelques décennies, ce qui entraîne le déplacement de nombreux bâtiments.

Des dizaines de milliers d’objets aujourd’hui en partie exposés au musée national de la ville furent mis au jour par des équipes japonaises et coréennes. 

Si vous entrez par la porte Nord, vous verrez tout d’abord sur votre gauche la tombe de Hwangnam Daecheong où furent découverts plus de 50 000 objets prouvant notamment des échanges importants entre la péninsule et l’Asie centrale. Cette tombe double témoigne de la présence de 2 défunts unis (père et fils ou mari et femme). Plus loin se trouve Michu-wangneug (la tombe du roi Michu), 13 ème roi de Silla qui régna de 262 à 284. Il est connu pour avoir combattu à plusieurs reprises la dynastie rivale des Baekje. Il y a encore plein de choses à découvrir !

Vous avez donc pas loin le calme quartier de Hwangnam, juste à l’ouest du parc des Tumuli, est quadrillé de rues et ruelles agréables bordées de maisons basses pittoresques. Le petit plus c’est que les voitures y sont rares, ce qui permet aux promeneurs  de concentrer leur regard sur les cours intérieures, les petits ateliers, les restaurants, les épiceries et le marché de poche… un endroit que j’adore personnellement.

AUTOUR DE LA FORÊT DE GYERIM

Allez vers le sud du parc des Tumuli, les zones de Gyerim et Wolseong regroupent diverses curiosités reliées par d’agréables chemins en partie forestiers. La première d’entre elles est l’observatoire astronomique de Cheomseongdae construit au 7è durant le règne de la reine Seondeok et reconnu comme le plus ancien d’Asie de l’Est. Haut de près de 10 M, il impressionne moins par ses dimensions que par sa silhouette en forme de bouteille, d’une belle harmonie, en osmose avec l’objet de ses observations. Les 361 pierres et demi utilisées pour sa construction correspondent au nombre de jours du calendrier lunaire.

Pour la petite histoire de construction et de comment cela marche, la base et la plate forme du sommet, toutes deux carrées, indiquent des points cardinaux opposés. Entre les deux, les 27 rangées circulaires de pierres granite rappellent que la reine Seondeok fut le 27e souverain, mais aussi et surtout la première reine du royaume de Silla. On pénétrait autrefois à mi-hauteur de la tour, par une ouverture côté sud qui, selon son exposition à la lumière permettait de calculer le rythme des saisons.

 En lisière de la vieille forêt de saules et de pins de Gyerim (la forêt du coq) s’élèvent quelques tumuli joliment éclairés en soirée. Parmi eux, la tombe du roi Naemul.  Certains arbres multi-centenaires de cette forêt auraient selon la légende vu naître le Kim Alji, fondateur du clan Kim (enfant du roi Talhae trouvé dans un coffre d’or). Le bois de Wolseong et ses beaux cerisiers coiffent une colline où s’élevaient des remparts protégeant le palais royal. 

Plus loin à l’ouest surgit le grand pont couvert de Woljeonggyo. Ce serait le plus vieux et le plus grand pont de la péninsule. On découvre ensuite le Village Hanok de Gyochon où fut fondée dès le début du règne du roi Sinmun l’académie confucéenne du Gukhak.  Ce village est complètement et entièrement reconstruit prend l’histoire comme levier d’attraction touristique: les Hanok sont pimpantes, les venelles proprettes avec des herbes folles bien tutorées autour des innombrables boutiques artisanales et culturelles.

La maison la plus célèbre est celle de la dynastie Choe (12 générations) connue pour sa richesse équivalente disait-on à 10 000 Seok de riz (1 Seok = 180 litres) et correspondant à la quantité de riz annuelle consommée par un coréen. Une vraie fortune abyssale pour l’époque. Et pour terminer, quand vous passerez à l’observatoire, vous traverserez un jardin champêtre très populaire (passe-rose, petites scilles de Corée, narcisses à bouquets, campanules à grandes fleurs…

*À PROXIMITÉ*

LAC BOMUN (BOMUNHO)

À 5KM à l’Est du centre ville. Autour de cette modeste étendue d’eau artificielle, il y a un complexe touristique typiquement coréen regroupant hôtels géants, parcs d’attractions, restaurants et bien d’autres équipements. Le lieu s’avère plutôt agréable lorsque les cerisiers sont en fleur. Ce lieu attire particulièrement les familles, les couples en lune de miel et les étudiants ..  Vous  pouvez vous promener au bord de l’eau, travailler votre swing sur le parcours du golf , pédaler sur des tandems ou des cygnes géants flottants, frimer sur des jets-skis… Ensuite vous avez des manèges, un parc aquatique de California Beach ou le Shilla Millennium Park, un parc d’attractions sur le thème de la dynastie Silla.  Les amateurs  d’art préféreront les expositions permanentes  et temporaires du Wooyang Museum of Contemporary Art. 

SEOKGURAM GROTTO

À 6KM de Bulguk-sa. Figurant sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco, ce magnifique sanctuaire fut commandé sous le roi Gyeongdeok en 751 et achevé en 774 sous le roi Hyeong. Ce temple-caverne, en fait une cella voûtée recouverte par un tertre artificiel, abrite une imposante statue de Bouddha considérée comme le plus grand chef-d’œuvre d’art Bouddhique Coréen.  La statue de 3,5 M de haut, qui repose sur un lotus de granit blanc, montre l’illumination de Sakyamuni.  

Elle est entourée de 42 divinités.  La grotte a été conçue pour que le bouddha ne reçoive la lumière du soleil de face qu’un seul jour par an, au solstice de printemps. Dommage que l’ensemble soit aujourd’hui protégé par une vitre qui « étouffe » un peu la magie du lieu et empêche d’en apprécier les détails.  Une vue superbe sur les reliefs boisés qui flamboient en automne et descendent en vagues vers le littoral. 

*NIVEAU EXCURSION*

YANGDONG FOLK VILLAGE

À 20KM au nord de Gyeongju. Bienvenue dans l’un des plus beaux villages du pays, inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco en 2010. Sans doute fondé aux alentours de 1400, presque noyé dans les arbres et les fleurs, il s’étend en partie dans une vallée fertile, en partie à flanc du mont Seolchang, et compte plus de 170 maisons traditionnelles pour beaucoup habitées. L’ensemble constitue un bel exemple de village aristocratique de la période de Joseon. Si vous avez de la chance de visiter ces lieux, vous apprécierez sans nul doute cette balade dans une Corée « disparue », tout en silence, à peine troublée par les bruits du quotidien, une balade en couleurs.

Je vais terminer avec des informations sur de nombreuses activités thématiques, vous avez le choix de profiter des promenades nocturnes à travers les sites, de séjourner à la ferme et plantation de riz, de confectionner des poteries, de pratiquer de l’art martial Seonmoodo au temple de Golgul…

&

Vous pouvez goûter le célèbre Soboro (pain frit fourré d’une pâte à base d’haricots rouges).  Dans le centre, près des tumuli, de nombreux ateliers-boutiques vendent l’inévitable Gyeongju bbang (le célèbre pain) connu sous le nom de hwangnam bbang. Pour la petite histoire, depuis 1939, ils fabriquent à la main sans aucun conservateur ou édulcorant, cette petite pâtisserie ronde farcie de haricots rouges. Soigneusement emballée, elle fera un cadeau singulier. Je vous conseille également de goûter le Chalborippang, un pain à base d’orge au goût de noisette. 

*NIVEAU AGENDA*

De mai à octobre, des spectacles de danse et musique traditionnelle sont donnés au théâtre en plein air du lac Bomun et dans le parc Anapji. Ne manquez pas non plus le festival des gâteaux et boissons traditionnels (fin Mars à début Avril) et le très coloré festival de la culture Silla en octobre durant trois jours (horaires détaillés à l’office de tourisme). 

J’en ai terminé avec  Gyeongju et ses alentours , j’espère que je vous ai fait un peu voyagé ^^ c’est vraiment un endroit à visiter après les grandes villes comme Busan et Séoul. Mais le traditionnel fait la beauté de la Corée du Sud, donc n’oubliez pas de plonger un minimum dedans.

Bonne Soirée  les Cuties! 

Kiss Sucré

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :