Culture

La Société Thaïe pt 01

Aujourd’hui , je vais vous parler de la société Thaïe en grande généralité. 

N’ayant pas vécu là-bas et comme peu de personne parle de ce pays, c’est compliqué de trouver des informations adéquates et juste de la société Thaïlandaise actuelle. 

Cet article se fera sous deux parties. c’est parti !

Peu de sociétés furent aussi clairement structurées et bien organisé que celle du roi Trailok d’Ayutthaya au XV ème siècle, qui classait les citoyens selon un système numéroté:

*L’esclave : 5 points

*Le Paysan : 25 points

*L’artisan du gouvernement : 50 points

*Un haut fonctionnaire : 1 000 points. 

Le système « Sakdi Na » donnait droit à une certaine quantité de terres, selon le rang que l’on possédait, et toute la vie économique, légale et sociale du pays resta imprégnée durant 4 siècles par cette hiérarchie. Le système ne fut aboli que lorsque le roi Chulalongkorn accéda au trône à la fin du XIX ème siècle , mais des vestiges subsistent manifestement dans le psyché thaïe. Bien que la Thaïlande connaisse maintenant davantage de mobilité sociale, beaucoup de membres des anciennes générations acceptent leur rang sans poser de questions.

En Thaïlande, aujourd’hui nombre de Thaïs ont de l’argent, sans le savoir forcément. En 2021, le PIB de la Thaïlande augmentera de 5,4% sur 1 an à 537 milliards de dollars, estime le FMI. Un chiffre qui permet au pays d’occuper le 26 ème rang au classement des nations qui produisent le plus de richesses. Voici les 5 premiers riches du Pays sans compter le Roi:

Les frères Chearavanont du groupe POKPHAND (plus grand fournisseurs mondiaux pour animaux et élevage).

La famille Chirathivat du groupe CENTRAL (ils comportant des Hôtels et magasins, c’est la branche du commerce).

La famille Chalern Yoovidhya (distribution / Red Bull…)

Charoen Sirivadhanabhakdi , propriétaire de THAI BEVERAGE (distribution / Bière..)5°Vichai Srivaddhanaprabha, président et directeur général de KING POWER.

STATUT ET HONNEUR

Nombreux sont les Thaïs qui aspirent à obtenir un poste dans la fonction publique, malgré la faible rétribution de la plupart des emplois gouvernementaux. Accéder au statut de fonctionnaire est synonyme de prestige et de sécurité, même si le poste est peu élevé. Les professeurs sont particulièrement respectés, en dépit de rémunérations toujours faibles.

En revanche, il est moins bien considéré de travailler dans les affaires, y compris en cas de succès , mais les personnes qui ont réussi sont quand même bien admirées. Les emplois de bureau et ceux proposés dans les boutiques sont plus convoités que les travaux manuels, surtout avec les nouvelles générations. Par contre, les gens sont très sensibles au prestige que peut procurer un emploi, même si celui-ci est symbolique. Il faut savoir que les Thaïs ressentent de la honte s’ils commettent un acte qu’autrui jugerait comme déshonorant.

Ils s’attendent donc à ce qu’on les traite de manière décente, sans que leur dignité soit offensée.  Les vêtements que l’on porte et la voiture. que l’on conduit sont un bon moyen d’afficher son statut. C’est sans doute l’une des raisons pour lesquelles la Thaïlande fut l’un des marchés les plus florissants pour la marque Mercedes lors du Boom Économique des années 1990.

RESPECT POUR AUTRUI

Les Thaïs sont des gens très respectueux, on inculque aux enfants le respect de leurs aînés, sous la Houlette de l’autorité. Si une personne occupe un rang élevé dans la société, elle est digne de considération , et un bon employé reconnaît la supériorité de son patron, en ne le contredisent jamais. Les élèves, par respect à l’égard de leur professeur, n’oseront jamais argumenter avec lui ou même lui poser des questions hors du commun.

Ils inculquent des valeurs (que malheureusement en France nous n’avons plus ..)

CONFIANCE EN SOI

Les Thaïs sont particulièrement fiers de leur patrie, sans montrer toutefois aucune arrogance. On leur a appris depuis l’enfance que la Thaïlande était le « Pays de Bouddha ». Cette confiance en eux se reflète dans leur apparence physique et vestimentaire. La propreté est essentielle, les thaïs trouvent tout à fait normal de se doucher plusieurs fois par jour. Le mot Thaï « Sokaprok » désignant la saleté, exprime du dégoût.

Dans les villes, les femmes arborent une mise élégante et soignent leur maquillage. Elles ont également pour habitude de beaucoup sourire. Seulement parce qu’un sourire est toujours plus séduisant qu’une expression renfrognée. Ils sont sensibles aux critiques, et si vous vous hasardez à rabaisser leurs institutions, ils risquent de penser que vous les remettez en cause personnellement. Dénigrer la monarchie ou la religion est vu d’un très mauvais œil.

SELF-CONTROL

Dans la plupart des situations, les Thaïs font preuve d’un self-control remarquable. Même lorsqu’ils affrontent des problèmes personnels, ils s’efforcent de réagir avec mesure et courage. Ce comportement ne signifie pas que les Thaïs sont dépourvus de sentiments, et qu’ils n’éprouvent pas la même frustration que vous lorsqu’ils sont coincés dans un embouteillage à Bangkok. Il est simplement mal vu d’extérioriser ses sentiments de manière ostentatoire, d’exhiber sa colère ou de créer toute situation déplaisante. Les Thaïs évitent de gesticuler ou de garder les mains dans les poches, ce qui est considéré comme impoli. Ils parlent d’une voix douce, car élever la voix est une marque de grossièreté .

Attention d’être courtois envers eux, ils ont bonne mémoire et n’oublient pas facilement les insultes ou les agressions.Concernant le côté amoureux, Il faut savoir que deux personnes du même sexe peuvent tout à fait se tenir la main en public, sans aucun sous-entendu sexuel. Certaines jeunes générations se sont mises à adopter les usages occidentaux, en particulier ceux qui ont étudié à l’étranger. Les jeunes couples se tiennent la main, s’enlacent et s’embrassent en public, à la grande consternation de leurs aînés.

PRÉSERVER L’HARMONIE SOCIALE

Les Thaïs évitent tout conflit de manière à préserver la cohésion sociale même s’ils ne sont pas forcément d’accord sur certains points. L’idée de maintenir l’harmonie sociale s’exprime pleinement dans les collectivités rurales, où les gens ont besoin de coopérer afin de survivre. Le travail dans les champs, notamment la récolte de riz, s’effectue en groupe, et les nombreuses fêtes traditionnelles sont aussi l’occasion de se retrouver pour partager un moment de convivialité. 

Les thaïs obéissent à la philosophie suivante; « Fais à ton voisin ce que tu souhaites que l’on te fasse ».Selon ce raisonnement, si vous vous montrez prévenant vis-à-vis de quelqu’un, il a fort à parier que celui-ci vous rende la pareille un jour. C’est ainsi que les gens se retrouvent mutuellement obligés. Ils communiquent parfois de manière indirecte et les étrangers ont du mal à décrypter le message qu’ils veulent faire passer. 

Quand vous demandez un service à un Thaï, assurez vous d’abord que cela ne le dérange pas

Pour terminer, l’une des qualités les plus appréciables des Thaïs est leur tolérance . Si vous commettez une grave erreur, du moment que vous présentez des excuses ou que vous prenez vos responsabilités, les gens s’efforceront de vous rassurer en souriant poliment et en prononçant les mots Maî Pon Rai (Maî Ben Lai) qui signifie  « ce n’est pas grave » ou « pas de souci ». Je pense que vous devez  reconnaître le mot si vous suivez bien les BL ou drama Thaï.

 Et voilà pour la première partie, j’espère que vous avez appris des choses les concernant. Aussi non, ce n’est qu’un petit rappel :p 

Je vous souhaite une belle journée à très vite.

Kiss Sucré

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :