Bilan

À Nos Légendes Japonaises…

Qui dit HALLOWEEN, dit forcement petite surprise pour vous les Cuties!

J’ai donc décidé de vous offrir aujourd’hui, un ensemble d’histoires et légendes tirées tout droit des démons japonais.  En suivant je vous conseillerais deux livres, découvert lors du  salon asiatique dont je suis allée avec Elisa pour une découverte de nouveaux designers, de nouveaux écrivains.

De nouvelles pépites tout simplement!

J’espère que vous êtes prêt pour un petit peu de frisson :p

Let’s go!

L’HONE-ONNA

Sous l’apparence d’une très  belle femme, elle est souvent représentée avec un kimono qui soulignerait sa silhouette. Son allure n’est pas sans rappeler celle des concubines impériales ou des courtisanes les plus convoitées.  Quand à son visage, il reflète sa véritable nature qui n’est autre que celui d’un squelette vivant inspirant la terreur.. d’où le nom HONE-ONNA qui signifie litéralement la “femme os. Elle est surtout un Yokai du folklore japonais.

Qu’est ce qu’un yokai?

Ils sont des monstres ou créatures surnaturelles issues du folklore Japonais. Yokai signifie littéralement esprits, démons ou encore fantômes.

HONE-ONNA symbolise le désir mais également la peur, deux émotions intimement liées. Elle incarne à la fois la tentation ainsi que le juge et le bourreau.

Les hommes doivent donc craindre et se méfier des belles créatures prêtes à offrir leurs corps aussi facilement. 

Concernant la légende, elle apparaît à la nuit tombée pour mieux attraper ses proies. c’est un démon attiré surtout par la chair, semblable au succubes occidentaux, capable de séduire ses victimes en revêtant le masque trompeur d’une charmante jeune femme.

C’est pas acte sexuel qu’elle aspire leur force vitale. Seuls les hommes sont concernés! Donc  messieurs faites attention à vous. Ne soyez pas trop friand 😉

Il y aurait une histoire tout de même qui lui confère une dimension tragique… Il s’agirait du cadavre d’une jeune fille, revenue de l’au-delà par la puissance de ses sentiments amoureux toujours vivaces. Pire qu’une obsession … Ainsi démarre la recherche de son bien aimé qu’elle souhaite ardemment retrouver. Son but étant, nuit après nuit, pendant l’acte sexuel, elle draine son énergie vitale pour l’entraîner dans la mort à ses côtés.

Maintenant je comprends mieux la citation “l’amour rend aveugle”

Magnifiques!

L’OHAGURO BETTARI

Ohaguro Bettari signifie “Bouche pleine de dents noircies”. 

Attention, ce Yokai perturbant peut être aperçu tard le soir rôdant spécialement près des temples et autres lieux saints, habillé en vêtements de cérémonie. Elle séduit particulièrement les jeunes hommes célibataires.

Bon 1ère leçon, messieurs pas de promenade nocturne solo!

Elle apparait occasionnellement à l’intéreieur de la maison d’un homme, déguisée en sa femme. 

La particularité de ce démon, c’est que son visage n’est qu’une face blanche et lisse, dénuée de traits mis à part une énorme bouche béante pleine de dents noircies. Il suffit d’un seul rire de sa part pour vous faire fuire en courant, aussi vite que l’éclaire.

Hum sexy ?

Selon certaines légendes, elle aurait été une femme sans attrait qui ne parvenait pas à trouver un homme acceptant de l’épouser et que le désespoir la mena au suicide. 

Cela explique donc sa tenue nuptiale ainsi que le maquillage et les dents noires qui sont tirés d’une pratique traditionnelle japonaise nommée “OHAGURO”. Un passage de jeune femme à l’âge adulte.

TEKE-TEKE

Ce personnage descend principalement d’une légende urbaine assez récente. Mais elle se rattache particulièrement au très ancien yurei et onryo (esprits vengeurs). 

Ce fantôme est une écolière dont le corps est coupé en deux au niveau de la taille , elle avance à l’aide de ses coudes et de ses mains, frappant le sol avec un son caractéristique qui lui donne son nom et qui par la même occasion vous fout la chair de poule. 

AH! j’ai jamais dit que ces histoires étaient toutes roses!  mais cela me rappelle le monstre dans la série thaïe “LONG KHONG”, que je vous ai traduit l’année dernière ^^ une horreur!

Il y a plusieurs légende à son sujet, mes deux mon attiré le plus:

  • Une jeune fille du nom de Kashimo Reiko qui fut sauvagement agressée et violée. Laissée pour morte sur les voies ferrées, elle appela à l’aide en vain avant d’être définitivement mutilée par le passage du train… Depuis, elle hante les gens pour faire subir le même supplice à quiconque a le malheur de croiser sa route. 
  • Plus anciennement, une femme aurait été violée et tuée par des soldats américains durant la seconde guerre mondiale dans la ville de Muroran, avant de revenir pour obtenir vengeance sur ses meurtriers.

Comme on dit… La vengeance est un plat qui se mange froid 😉 n’est ce pas?

LE GASHADOKURO

Traduit étant un squelette affamé, parfois appelé ODOKURO (squelette géant), est un immense Yokai à l’apparence squelettique, légèrement courbé et GÉANT! 

Il rôde dans les campagnes aux heures les plus sombres de la nuit à la recherche de victimes. Il se déplace en silence et serait capable de se rendre invisible pour se repaître des promeneurs nocturnes les plus inconscients en leur mordant le crâne pour boire leur sang, ou en les écrasant…

Toujours envie de se promener la nuit?

Cet esprit de la mythologie japonaise serait composé d’os humains dont l’origine varie selon les mythes. Ces os proviennent soit des victimes mortes de faim, ayant succombé à la famine, soit de corps abandonnés sans sépulture et sans rite funéraire.

Bon en gros, vous avez de la rancoeur et du désespoir, c’est ce qui l’amenerait  vers vous, plein de vengeance. Prêt à vous manger tout cru haha

LE NUKEKUBI

Ce Yokai du nom NUKEKUBI signifie littéralement “cou qui se détache” est proche des créatures dites “vampire”. On repère facilement un nukekubi grâce à la présence d’une ligne ou de symboles rouges à la base de son cou. Cette marque est souvent prise pour des bijoux.

Son histoire est toute simple mais à la fois complexe, car elle est tirée d’histoire à droite à gauche commençant en Chine.. Il paraît que le jour il apparaît sous la forme d’un humain normal mais la nuit, sa tête se détache de son corps. Elle peut voler, mordre et sucer le sang de ses victimes, animaux ou humains…

Certaines croyances rapportent que le Nukekubi serait en majorité des femme qui souffre de somnambulisme..

Et les premières traces du Nukekubi se trouvent en Chine dans le livre de Sou Shen Ji , écrit au 5ème siècle.

Assez particulière cette légende …

O-KIKU NINGYOU

Pour terminer, je vous ai concocté une petite histoire concernant une certaine poupée qui aurait des cheveux qui poussent, renfermant l’esprit de la petite O-KIKU CHAN, âgée de 3 ans quand elle est morte d’une maladie en 1919.

Pour la petite histoire, Eikichi Suzuki, un japonais né au début du 20ème siècle se retrouve lors d’un voyage d’affaire à Tanuki-koji, dans une rue marchande très connue à Sapporo. Passant devant une boutique de jouet, il décide de ramener à sa petite soeur une poupée de 40 cm, habillée en Kimono avec des yeux noir très profond. 

Suite à une grippe, la pauvre petite décède en Janvier 1919Ses parents, attristés par la mort de leur princesse, décident de garder la poupée et l’installent dans l’ancienne chambre de leur fille… Ils viennent prier assez régulièrement le soir pensant que ça leur permettrait de communiquer d’une certaine façon avec leur défunte fille. Au bout de quelques mois, les parents s’aperçoivent que la poupée à les cheveux qui poussent.

Vingt ans plus tard, les Suzuki déménagent et trouvent sage de déposer la poupée dans le temple bouddhiste à Mannenji temple qui est tout près de chez eux. La famille prend donc soin de couper les cheveux relativement court avec d’emmener la poupée, en la présentant comme leur fille aux moines du temple…

Depuis, les moines prient la poupée et lui coupent les cheveux une fois par an.. En espérant que l’esprit de la petite continue à vivre.

Très bizarre… Comment on peut penser que sa fille est enfermée dans une poupée O.o 
Enfin bon, les légendes peuvent parfois ne pas avoir d’explication.

Avant de vous présenter deux bouquins, j’aimerais savoir qu’elles sont ou quelle est votre/vos légendes préférées ? Pour ma part j’en ai pas spécialement, mais j’avoue que TEKE-TEKE me fait froid dans le dos, pour d’une part la violence que subissent les filles/femmes mais également la stupéfaction dont personne ne l’a aidé avant qu’elle se fasse découper en deux…  Quelle horreur.. 

DEUX OUVRAGES À LIRE À TOUT PRIS!

Elisa & moi même (Anna) avons trouvé deux bouquins super intéressant, dont un je viens de vous partager 5 histoires ^^ Bien-sûr je ne vous ai pas tout dit pour vous laisser le goût de la surprise des autres histoires.

ANTHOLOGIE DÉMONS JAPONAIS éditions Luciférines

  • Résumé: Vous pensiez avoir rencontré une jolie femme, un adorable chat ou un enfant espiègle? ne vous fiez pas aux apparences, car dans la mythologie japonaise, elles sont souvent trompeuses. Esprits vengeurs, fantômes tourmentés, femmes-araignées séductrices ou cannibales, kimonos hantés, chats voleurs de corps et carpes légendaires: les yokai peuvent prendre des apparences variées, souvent inattendues. On les croise sans le savoir dans des jeux vidéo, mangas et films d’horreur asiatiques. De nature ambivalente, les yokai brouillent les limites entre le monde matériel et le monde spirituel. Parfois nuisibles, ils ne se manifestent jamais par hasard et pourraient être une incarnation des désordres laissés dans notre époque. 17 nouvelles fantastiques vous mèneront à la rencontre de 20 créatures surprenantes pour un voyage au cœur de la magie cachée du Japon. Grâce aux articles illustrés qui accompagnent les récits, les yokai n’auront bientôt plus aucun secret pour vous. Et si vous craignez de les rencontrer, ne reculez plus: ils sont déjà parmi nous…

J’ai adoré la vision des auteurs, leurs histoires nous emportent parfaitement et savoir d’où provient leurs imaginations, est incroyable. Ce n’est pas simplement des histoires pour raconter mais c’est également un moyen pour mieux connaître la mythologie ainsi que les légendes qui sont réelles pour les Japonais. 

Vous l’aurez compris il y a 17 auteurs au total dont: Annabelle Blangier, Pierre Brulhet, Yvan Barbedette, Audrey Salles, Philippe Deniel, Lazarii, Noémie Wiorek, Anne Goulard, Johann Vigneron, Tino H. Charroux, Morgane Scheinmeer, Franck Stevens, Juliette Bas, Natacha Rousseau, Aaron Judas, Caroline Blineau & Alexandra Fiordelli.

5 Illustratrices: MoonE, Aemarielle, Léa Geas, Maëlle De Gracia & Ana Diener.

Pour vous:

Il a été financé par Ulule en 2019 et il est en vente à 19,90 euros actuellement sur le site officielle: https://editionsluciferines.com/catalogue/demons-japonais/

DOLLS de Népenth S. & MoonE, édition Noir d’Absinthe

  • Résumé: Des histoires de poupées, d’enfances (trop) prolongées, de personnages brisés. Mêlant humour noir et tragédie, les pantins de papier qui peuplent ce recueil vous confient leur triste sort. Des enfants-loups séquestrés tentent d’échapper à leur bourreau. Deux frères se disputent l’amour d’une mère pas si parfaite que ça. Une fillette rêve que son frère est un ange. Une femme transforme son appartement en paradis pour micro-organismes. Alice traverse de nouveau le miroir pour se retrouver dans un pays aux merveilles détraquées… Onze nouvelles, onze manières de raconter les peurs qui grondent sous une douce mélancolie.
  • Népenth S. est nouvelliste de fantastique-horreur. Le bizarre et le macabre sont ses plats favoris, l’humour noir son assaisonnement préféré. L’étrangeté psychologique, la monstruosité, le vécu de la différence et les minorités LGBT+ font partie de ses thématiques de prédilection. Son esprit, tel un cheval fou, galope régulièrement en de folles rêveries éveillées tandis que ses écrits, incapables de rester sages, s’égarent volontiers dans les sombres méandres de la psyché.

Je vous rassure, elle est adorable :p Elle s’est donc inspirée du film DOLLS de Takeshi Kitano. 

Je suis en pleine lecture pour ma part, donc je ne peux pas vous en dire plus, mais je trouve tout de même (pour le peu que j’ai lu), que c’est un roman intrigant…

Il est en vente actuellement pour 17,90 euros sur le site de l’édition: https://www.noirdabsinthe.com/product-page/dolls

Voilà les Cuties ! J’espère que ça vous a plu.

N’hésitez surtout pas à me dire ce que vous avez apprécié le plus et surtout si vous vous êtes lancé dans la lecture d’un de ces deux bouquins enivrant :p

행복한 할로윈

ハッピーハロウィン

สุขสันต์วันฮาโลวีน

Joyeux HALLOWEEN les amis!

3 Comments

  • shana740

    Coucou,

    Merci pour ce partage de légendes, très bonne idée d’article! Je ne sais pas laquelle je préfère mais j’ai retenu qu’on ne craindrait rien avec les 2 premières contrairement aux hommes, pour une fois qu’on a un avantage, lol 😁

    Des bisous, bonne soirée ❤

  • kellyl.11

    Re, eh assez glauque les histoires ! bien dans le thème du jour pour le coup 🙂

    Les hommes sont bien gâtées dis donc XD bien contente de ne pas être un homme au japon en ce moment même 🙂
    Le squelette géant je ne voudrais pas le croisé ni en rêve, ni en réalité ^-^
    Le Yokai il fait bien peur aussi mais vu que c’est après les hommes qu’elle en a, ça va je peux le supporter :p

    Merci de nous partager ces légendes 🙂

    Bonne soirée.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :